FONCTIONNALITES DU

PACK DECRET TERTIAIRE

 

Comme vous le constatez, se conformer au décret tertiaire est complexe, chronophage et primordial. 

Pour vous simplifier cette tâche et atteindre les objectifs  imposés par l’Etat de réduire de 40% la consommation énergétique de vos bâtiments d’ici 2030, Ubigreen vous apporte une solution digitale clés en main avec Le Pack Décret Tertiaire.

 

Les outils du Pack Décret Tertiaire

 

Automatisation de la collecte & du suivi de la consommation énergétique de vos bâtiments

Tableau de bord energie tertiaire

 

Complétude données fournisseurs

La connectivité entre la plateforme Ubigreen et les différents fournisseurs & distributeurs d’énergie permettent d’analyser la complétude des données de consommation, primordiale dans le choix de l’année de référence

Plateforme OPERAT Decret Tertiaire

 

Détermination de l’année de référence (primordial car non modifiable..)

Nos algorithmes de détermination automatique de l’année de référence vous aident à l’identifier selon les critères de l’ADEME:

Choix période de référence pour OPERAT

– être calculée au regard des données météorologiques ( D.J.U. ) et d’intensité d’usage

– comporter 100 % des données de consommation

 

Outil automatique de suivi des plans d’action de réduction énergétique

Comparaison des consommations réelles corrigées   VS  objectifs de réduction des consommations corrigées

Impact des actions Energétiques. Plateforme OPERAT

Le saviez vous ?

La convention citoyenne pour le climat challenge le Décret Tertiaire…

La convention citoyenne pour le climat a émis une proposition concernant le décret tertiaire: diminuer le seuil de la surface minimale des bâtiments tertiaires concernés de 1.000 m² à 500m².
Pour rappel, ce texte, issu de la loi Elan, impose aux propriétaires de locaux tertiaires > 1000 m2 à diminuer leurs consommations énergétiques d’au moins 40% d’ici à 2030, 50% en 2040 et 60% en 2050.
Le Gouvernement envisage-t-il de suivre la convention citoyenne sur ce point ?
D’après nos informations, l’administration travaille à chiffrer les conséquences d’une telle décision.

En outre, la proposition citoyenne va plus loin que le Décret Tertiaire: elle souhaite contraindre par des contrôles et des sanctions les espaces publics et les bâtiments tertiaires dont la surface est supérieure ou égale à 500 m², à réduire leur consommation d’énergie, en termes de chauffage, d’éclairage et de climatisation via par exemple : l’interdiction de chauffer les espaces publics extérieurs…
Faites vous accompagner sur les étapes obligatoires du décret tertiaire par nos experts en transition énergétique, prenez rendez vous sur