Qu’est-ce que la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) ? Définition, fonctionnement et avantages

gtb

Définition de la GTB

La Gestion Technique du Bâtiment (GTB) est un système centralisé de contrôle et de surveillance des équipements et des systèmes d’un bâtiment, conçu pour améliorer son efficacité énergétique et sa gestion globale. Elle permet de superviser et de réguler différents éléments tels que le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’éclairage, les ascenseurs et les systèmes de sécurité, en intégrant ces systèmes dans une plateforme unique. En fournissant une vue d’ensemble des performances énergétiques et opérationnelles du bâtiment, la GTB facilite la détection des inefficacités et des opportunités d’optimisation, permettant ainsi aux gestionnaires de prendre des décisions éclairées pour réduire la consommation d’énergie, améliorer le confort des occupants et prolonger la durée de vie des équipements. En intégrant et en optimisant les systèmes d’un bâtiment, la GTB joue un rôle crucial dans la promotion d’une gestion efficace et durable des ressources énergétiques.

Depuis le 20 juillet 2020, le décret n° 2020-887, communément appelé décret BACS (pour Building Automation & Control Systems), s’appliquait à tous les bâtiments tertiaires, incluant les bureaux, les centres commerciaux et les hôtels, équipés de systèmes de chauffage-climatisation d’une puissance nominale supérieure à 290 kW, qu’ils soient neufs ou existants. Par la suite, le décret BACS n° 2023-250 du 7 avril 2023 a étendu cette obligation aux bâtiments ayant une puissance nominale de plus de 70 kW, élargissant ainsi son champ d’application sur le marché des bâtiments tertiaires.

Les bâtiments concernés doivent désormais être équipés d’un système d’automatisation et de contrôle du bâtiment (GTB) selon un calendrier établi : 

  • À partir du 8 avril 2024 pour les nouveaux bâtiments tertiaires avec des systèmes dépassant les 70 kW,
  • À partir du 1er janvier 2025 pour les bâtiments existants avec des systèmes dépassant les 290 kW, 
  • À partir du 1er janvier 2027 pour les bâtiments existants avec des systèmes ayant une puissance nominale entre 70 kW et 290 kW. 

De plus, une inspection des systèmes techniques, y compris la ventilation, liés à la GTB, est désormais obligatoire. Cette extension s’inscrit dans la continuité de la mise en œuvre du Décret Tertiaire, visant à réduire la consommation énergétique de ces bâtiments.

Les fonctionnalités et domaines d’application de la GTB

Les différents domaines d’intervention de la GTB

La Gestion Technique du Bâtiment (GTB) intervient dans différents aspects du bâtiment pour optimiser son fonctionnement et améliorer son efficacité énergétique. Voici quelques exemples concrets :

  • Chauffage : La GTB peut contrôler les systèmes de chauffage en ajustant les températures selon les besoins des occupants et les conditions météorologiques. Par exemple, elle peut réguler la température des radiateurs ou des planchers chauffants pour maintenir un niveau de confort optimal tout en minimisant la consommation d’énergie.
  • Climatisation : En ce qui concerne la climatisation, la GTB peut surveiller les températures intérieures et extérieures pour optimiser le fonctionnement des systèmes de climatisation. Elle peut également gérer les horaires de fonctionnement des unités de climatisation et des ventilateurs pour éviter les surconsommations et les gaspillages énergétiques.
  • Sécurité : La GTB intègre souvent des systèmes de sécurité tels que les caméras de surveillance, les détecteurs d’incendie et les alarmes anti-intrusion. Elle peut centraliser la surveillance de ces systèmes et déclencher des actions en cas d’incident, comme l’envoi d’alertes aux autorités compétentes ou la mise en place de mesures d’évacuation.
  • Électricité : En ce qui concerne l’électricité, la GTB peut surveiller la consommation d’énergie des équipements et des systèmes électriques du bâtiment. Elle peut identifier les appareils énergivores et proposer des mesures d’efficacité énergétique telles que l’optimisation des horaires de fonctionnement ou le remplacement par des équipements plus économes en énergie.

En résumé, la GTB intervient dans divers aspects du bâtiment en centralisant le contrôle et la surveillance des systèmes, ce qui permet d’optimiser leur fonctionnement, de réduire la consommation d’énergie et d’améliorer la gestion globale du bâtiment.

Découvrez toutes les échéances réglementaires de 2024 en cliquant ici.

 

Les avantages de la GTB

Voici quelques-uns des avantages de la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) :

  • Optimisation de l’efficacité énergétique : La GTB permet de surveiller et de contrôler les équipements et les systèmes du bâtiment de manière centralisée, ce qui permet d’ajuster les paramètres en temps réel pour réduire la consommation d’énergie et optimiser les performances énergétiques.
  • Réduction des coûts opérationnels : En optimisant l’utilisation des équipements et des ressources, la GTB contribue à réduire les coûts opérationnels liés à la consommation d’énergie, à la maintenance et à la gestion des installations.
  • Amélioration de la performance globale du bâtiment : En fournissant une vue d’ensemble des performances et en permettant une gestion proactive, la GTB contribue à améliorer la performance globale du bâtiment en termes de confort des occupants, de sécurité, de durabilité et de conformité réglementaire.
  • Augmentation de la durabilité environnementale : En réduisant la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre, la GTB contribue à réduire l’empreinte environnementale du bâtiment, favorisant ainsi la durabilité et la responsabilité sociale de l’entreprise.
  • Facilitation de la maintenance préventive : En surveillant en temps réel l’état des équipements et en détectant les problèmes potentiels, la GTB permet de mettre en place des programmes de maintenance préventive, réduisant ainsi les risques de pannes et prolongeant la durée de vie des équipements.

 

Différences entre la GTB et la GTC

La clarification des distinctions entre la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) et la Gestion Technique Centralisée (GTC) est essentielle pour comprendre les caractéristiques spécifiques de chaque système :

  • GTB : La GTB se concentre sur le contrôle et la surveillance des équipements et des systèmes d’un bâtiment, tels que le chauffage, la climatisation, l’éclairage, la sécurité, etc. Elle vise à optimiser l’efficacité énergétique, à améliorer le confort des occupants et à faciliter la gestion opérationnelle du bâtiment. La GTB utilise des capteurs et des actionneurs pour collecter des données en temps réel et ajuster les paramètres de manière proactive.
  • GTC : En revanche, la GTC englobe un ensemble plus large de fonctions et de systèmes, y compris la GTB. En plus du contrôle et de la surveillance des équipements du bâtiment, la GTC intègre souvent des fonctions de gestion des processus et des services, telles que la gestion des ressources humaines, la gestion des installations, la gestion des services publics, etc. Elle vise à centraliser et à automatiser les processus opérationnels et administratifs pour améliorer l’efficacité et la productivité globale de l’entreprise.

En résumé, la GTB se concentre sur le contrôle et la surveillance des équipements et des systèmes du bâtiment pour optimiser l’efficacité énergétique et améliorer le confort des occupants, tandis que la GTC englobe un éventail plus large de fonctions pour centraliser et automatiser les processus opérationnels et administratifs de l’entreprise.

 

Implications légales et économiques de l’installation d’une GTB

 

Les réglementations et obligations

L’installation d’une Gestion Technique du Bâtiment (GTB) est souvent soumise à des réglementations et obligations, dont le décret BACS. Ce décret impose aux bâtiments ayant des équipements d’une puissance nominale supérieure à 70kW d’intégrer des systèmes de régulation et de supervision automatique des équipements techniques tels que le chauffage, la climatisation, l’éclairage, etc. Ces systèmes doivent permettre de contrôler et d’optimiser les consommations énergétiques et d’assurer le confort des occupants. Le décret BACS vise à promouvoir l’efficacité énergétique et la durabilité des bâtiments en incitant à l’utilisation de technologies permettant une gestion plus intelligente et plus efficace des ressources. Ainsi, les propriétaires et gestionnaires de bâtiments sont tenus de se conformer à ces réglementations pour garantir la conformité légale et contribuer aux objectifs de réduction de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre.

Téléchargez notre guide sur le décret BACS pour tout savoir sur cette réglementation !

 

Les aides et subventions disponibles

L’installation d’une Gestion Technique du Bâtiment (GTB) peut bénéficier de plusieurs types de soutiens financiers, notamment des subventions et des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) :

  • Subventions : De nombreuses autorités locales, régionales ou nationales proposent des subventions pour encourager l’adoption de solutions favorisant l’efficacité énergétique, dont la GTB. Ces subventions peuvent couvrir une partie des coûts d’investissement liés à l’installation de la GTB, réduisant ainsi la charge financière pour les propriétaires ou les gestionnaires de bâtiments.
  • Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) : Les CEE sont des instruments financiers créés dans le cadre de la politique énergétique française visant à inciter les fournisseurs d’énergie à promouvoir l’efficacité énergétique. L’installation d’une GTB peut générer des économies d’énergie, ce qui permet de bénéficier de CEE. Les fournisseurs d’énergie peuvent ainsi valoriser ces économies en les convertissant en certificats, qu’ils peuvent ensuite vendre sur le marché. Les propriétaires ou gestionnaires de bâtiments peuvent alors bénéficier de ces certificats sous forme de prime ou de financement partiel de leur projet de GTB.

La BAT-TH-116 est la fiche CEE de la GTB, qui indique les modalités pour la mise en place d’un système de gestion technique de bâtiment (GTB), téléchargez-là en cliquant ici.

En résumé, les subventions et les Certificats d’Économies d’Énergie sont des outils financiers qui peuvent soutenir l’installation d’une GTB en réduisant les coûts d’investissement et en offrant des incitations financières pour favoriser l’efficacité énergétique dans les bâtiments.

 

Comment mettre en place et optimiser l’utilisation de la GTB

 

Guide d’installation et d’optimisation

L’installation et l’optimisation d’une Gestion Technique du Bâtiment (GTB) impliquent plusieurs étapes importantes. Voici des conseils pratiques pour mener à bien ce processus :

  • Évaluation des besoins : Commencez par une évaluation approfondie des besoins du bâtiment en matière de contrôle et de surveillance des équipements. Identifiez les systèmes à intégrer à la GTB, tels que le chauffage, la climatisation, l’éclairage, la sécurité, etc., ainsi que les objectifs spécifiques à atteindre en termes d’efficacité énergétique, de confort des occupants et de gestion globale.
  • Sélection des équipements et des fournisseurs : Recherchez des fournisseurs et des prestataires spécialisés dans les solutions de GTB. Évaluez attentivement les fonctionnalités, les performances, la fiabilité et le coût des équipements proposés pour choisir ceux qui répondent le mieux à vos besoins et à vos contraintes budgétaires.
  • Conception du système : Travaillez avec les fournisseurs et les spécialistes en GTB pour concevoir un système adapté aux spécificités du bâtiment. Définissez les interfaces utilisateur, les protocoles de communication, les stratégies de contrôle et de surveillance, ainsi que les scénarios d’automatisation pour optimiser les performances énergétiques et opérationnelles.
  • Installation et configuration : Procédez à l’installation des équipements de GTB en suivant les recommandations du fournisseur et les normes de sécurité en vigueur. Assurez-vous que le système est correctement configuré et calibré pour garantir un fonctionnement optimal dès sa mise en service.
  • Formation du personnel : Formez le personnel chargé d’utiliser et de maintenir le système de GTB. Assurez-vous qu’ils comprennent parfaitement les fonctionnalités, les interfaces et les procédures d’utilisation, ainsi que les mesures à prendre en cas de dysfonctionnement ou d’urgence.
  • Surveillance et maintenance : Mettez en place un plan de surveillance et de maintenance régulière du système de GTB pour détecter les anomalies, optimiser les performances et prolonger la durée de vie des équipements. Effectuez des analyses périodiques des données pour identifier les opportunités d’optimisation et ajuster les stratégies en conséquence.

En suivant ces étapes et en travaillant en étroite collaboration avec des professionnels expérimentés, vous pouvez installer et optimiser efficacement une GTB pour améliorer l’efficacité énergétique et la gestion globale de votre bâtiment.

 

Études de cas et exemples concrets

Voici quelques exemples concrets de projets réussis illustrant les gains d’efficacité énergétique grâce à la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) :

Tour de bureaux intelligente : Une tour de bureaux a mis en place un système de GTB pour contrôler et surveiller les systèmes de chauffage, de climatisation et d’éclairage. Grâce à l’analyse des données en temps réel, le système ajuste automatiquement les paramètres en fonction de la présence des occupants et des conditions météorologiques. Résultat : une réduction de 30% de la consommation d’énergie et une amélioration significative du confort des occupants.

Centre commercial : Un grand centre commercial a installé un système de GTB pour optimiser l’utilisation de l’éclairage, des systèmes de climatisation et des escalators. En surveillant les performances des équipements et en ajustant les horaires de fonctionnement, le système a permis de réduire la consommation d’électricité de 25% tout en maintenant un niveau de confort optimal pour les visiteurs.

Hôtel écologique : Un hôtel écologique a investi dans une GTB pour gérer efficacement les systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. En intégrant des capteurs de qualité de l’air et des systèmes de récupération de chaleur, le système a permis de réduire la consommation d’énergie de 40% tout en améliorant la qualité de l’air intérieur pour les clients.

Ces exemples démontrent comment la GTB peut contribuer de manière significative à l’amélioration de l’efficacité énergétique et à la réduction des coûts dans une variété de contextes, allant des bâtiments commerciaux aux sites industriels. Ils mettent en évidence l’importance d’adopter des solutions de gestion intelligente des bâtiments pour atteindre les objectifs de durabilité et de performance énergétique.

 

Comment mesurer l’efficacité de votre GTB

 

Les outils de supervision et de gestion

Pour superviser et gérer efficacement une Gestion Technique du Bâtiment (GTB), plusieurs outils et technologies sont disponibles, notamment :

  • Systèmes de Supervision et de Contrôle (SSC) : Les SSC sont au cœur de la GTB, fournissant une interface centralisée pour surveiller et contrôler les équipements et les systèmes du bâtiment. Ces systèmes permettent de visualiser les données en temps réel, d’analyser les tendances de consommation, de définir des scénarios d’automatisation et de programmer des actions préventives.
  • Capteurs et Actionneurs : Les capteurs mesurent différents paramètres physiques tels que la température, l’humidité, la luminosité, la pression, etc., tandis que les actionneurs contrôlent les équipements en fonction des données fournies par les capteurs. Ces composants sont essentiels pour collecter des données précises et mettre en œuvre des stratégies d’optimisation.
  • Réseaux de Communication : Les réseaux de communication permettent aux équipements et aux systèmes de la GTB de communiquer entre eux et avec le système de supervision. Les technologies courantes incluent les protocoles filaires (Ethernet, Modbus, BACnet) et sans fil (Wi-Fi, Zigbee, LoRa) pour assurer une connectivité fiable et une intégration transparente.
  • Logiciels de Gestion : Les logiciels de gestion de la GTB fournissent des fonctionnalités avancées pour la configuration, la programmation, l’analyse des données et la génération de rapports. Ces logiciels permettent aux utilisateurs de surveiller les performances, de détecter les anomalies, de mettre en œuvre des stratégies d’optimisation et de prendre des décisions éclairées pour améliorer l’efficacité énergétique.
  • Technologies IoT et Cloud : Les technologies Internet des Objets (IoT) et le Cloud computing offrent des solutions innovantes pour la GTB, permettant la collecte, le stockage et l’analyse des données à grande échelle. Ces technologies permettent également l’accès à distance aux systèmes de GTB, facilitant la gestion et la maintenance à distance.

En utilisant ces outils et technologies de manière intégrée, les gestionnaires de bâtiments peuvent superviser et gérer efficacement l’efficacité de leur GTB, en garantissant un fonctionnement optimal des équipements et en identifiant les opportunités d’optimisation pour améliorer la performance énergétique et opérationnelle du bâtiment.

 

Conclusion

En résumé, la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) offre une série d’avantages significatifs, notamment l’optimisation de l’efficacité énergétique, l’amélioration du confort des occupants, la réduction des coûts opérationnels, l’engagement en faveur de la durabilité environnementale et la facilitation de la gestion centralisée. 

 

Logiciel de gestion énergétique et GTB : deux outils complémentaires

Un logiciel de gestion d’énergie (LGE) et une Gestion Technique du Bâtiment (GTB) sont deux outils complémentaires essentiels pour optimiser l’efficacité énergétique et la durabilité des bâtiments.

Les logiciels de gestion énergétique sont des systèmes informatiques qui permettent de collecter, d’analyser et de gérer les données énergétiques d’un bâtiment ou d’un parc immobilier. Ils offrent des fonctionnalités avancées telles que la surveillance en temps réel de la consommation énergétique, l’analyse des tendances, la gestion des contrats d’énergie, la génération de rapports et la simulation de scénarios pour identifier les opportunités d’optimisation.

D’autre part, la GTB se concentre sur la surveillance et le contrôle des équipements et des systèmes techniques d’un bâtiment, tels que le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’éclairage, etc. Elle permet d’optimiser les performances de ces systèmes en ajustant les paramètres en temps réel, en détectant les anomalies et en mettant en œuvre des stratégies d’automatisation pour maximiser l’efficacité énergétique et le confort des occupants.

En combinant les deux outils, les organisations peuvent bénéficier d’une approche intégrée de la gestion de l’énergie dans leurs bâtiments. Les LGE fournissent les outils nécessaires pour collecter et analyser les données énergétiques à grande échelle, tandis que la GTB offre les moyens pratiques pour mettre en œuvre les mesures d’optimisation identifiées par les LGE au niveau opérationnel.

Ensemble, ces deux outils permettent aux organisations de surveiller, d’analyser et d’optimiser en continu leur performance énergétique, de réduire les coûts, de minimiser leur empreinte environnementale et d’assurer un environnement intérieur confortable et sain pour les occupants. En adoptant une approche intégrée des LGE et de la GTB, les organisations peuvent relever les défis de la gestion de l’énergie de manière efficace et efficiente, tout en contribuant à un avenir plus durable.

Découvrez le logiciel de gestion énergétique Ubigreen Energy, qui s’interface avec tout type de GTB.

Découvrez ci-dessous les éléments clés de chaque outil :

GTB

Vous avez un projet d'efficacité énergétique ?

Inscrivez-vous à notre webinaire du 09/07 à 11h : Sous-comptage : La solution incontournable pour réussir le Décret Tertiaire 2030

X