Bureau en flex office : Des économies d’énergie grâce au télétravail

bureau flex office

Si le télétravail était centralisé sur une journée unique pour tous les salariés, il pourrait réduire significativement la facture d’énergie des entreprises d’après une étude menée par l’Ifpeb pour le ministère de la Transition énergétique.

Il en ressort deux faits particulièrement intéressants :

– Quand le télétravail est désorganisé, les économies d’énergie ne sont pas constatées car que l’on ait un ou deux collaborateurs sur site, les bureaux sont chauffés, éclairés et ventilés de la même manière.
Si le télétravail est organisé, il permet d’économiser 25 à 35% d’énergie par jour et par collaborateur.

L’organisation du télétravail apparait donc comme un enjeu important puisque 47% des sociétés sont passés au travail hybride et pratiquent donc le télétravail, ce qui correspondrait à 55% de la population active (étude JLL 2023).

 

Bureau en flex office : Un télétravail qui doit être intelligemment organisé

 

Ainsi, dans l’étude menée par l’Ifpeb, le choix s’est porté sur le vendredi comme jour de télétravail imposé aux salariés pour deux raisons :

  • La journée de télétravail doit être proche du weekend car si le choix avait été le mercredi, pour des raisons de confort, il aurait été compliqué de faire baisser les consommations du bâtiment puisqu’il doit être opérationnel le lendemain.
  • Le vendredi est aussi un des jours les plus choisis en télétravail par les collaborateurs, avec donc un taux d’occupation des locaux le plus bas.

En mettant en veille un bâtiment pendant un jour par semaine, le bilan énergétique est vraiment bénéfique et peu contraignant pour les collaborateurs.

Grâce à la mise en place de capteurs d’occupation, il est possible d’analyser finement les données d’occupation des bâtiments afin de faire évoluer l’utilisation des espaces de travail mais aussi pour favoriser la collaboration.

L’optimisation des m2 sous-occupés ou non-occupés entraîne une meilleure utilisation des bureaux mais cette analyse nécessite des technologies pour comprendre les usages réels et les évolutions workplace à adapter.

Ainsi, un de nos clients a noté des tendances d’occupation avec des jours qui se détachent, les lundis et les vendredis où une majorité des collaborateurs sont en télétravail. Pour réduire les consommations d’énergie de ses bâtiments et optimiser leurs usages, le directeur de l’environnement de travail a décidé de redéployer les salariés présents sur site le vendredi vers des postes vacants dans d’autres bâtiments afin de pouvoir fermer l’immeuble insuffisamment occupé en fin de semaine.

On peut donc améliorer l’utilisation des bureaux sans nuire à la collaboration pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Avec le décret tertiaire visant à réduire de 60% ses consommations d’énergie en 2050, l’essor du télétravail et du flex office, la crise énergétique et les attentes nouvelles des collaborateurs pour une meilleure qualité de vie au bureau, les espaces de travail doivent évoluer et gagner en flexibilité mais aussi en efficience. Il s’agit d’un changement de modèle pour le tertiaire, dans lequel la data joue et va continuer de jouer un rôle primordial.

 

Bureau en flex office : La solution Smart Office pour vous accompagner dans votre stratégie Workplace

La solution Smart Office, destinée à tout bureau organisé en flex office, grâce à l’installation de capteurs d’occupation et son logiciel d’analyse, va permettre aux directeurs de l’environnemental travail de disposer en temps réel des données d’occupation de leurs bâtiments.

Les rapports d’utilisation des espaces peuvent être fournis selon les besoins :

  • Par typologie d’espace : salle de réunion, poste de travail, restaurant, parking, espaces de convivialité etc.
  • Par service : marketing, commerce, RH etc.

La plateforme Ubigreen permet d’obtenir une vue objective des usages des espaces et des besoins réels des équipes. Cela permet de cartographier les postes et les places réellement occupés ou disponibles au regard des besoins exprimés par les différents services, qui ont parfois le sentiment de manquer d’espace.

La solution Smart Office donne les clés pour adapter les parcs immobiliers et leurs usages au plus près des transformations que connaissent le monde du travail aujourd’hui et le secteur d’activité propre à chaque entreprise.

Que ce soit pour :

  • La mise en place d’une stratégie de réduction de la surface occupée,
  • Le déploiement du flex office
  • L’ajustement des modalités de recours au télétravail pour optimiser le taux d’occupation (via le regroupement des collaborateurs dans un même bâtiment afin de fermer l’électricité, le chauffage et la climatisation dans certaines parties des locaux sous-occupées certains jours)

Les données collectées en temps réel par le logiciel d’analyse constituent donc une aide à la décision précieuse à la décision pour les équipes, qui va permettre d’adapter les espaces aux usages réels.

 

Téléchargez notre infographie pour connaître les chiffres-clés du marché

 

infographie

Restez connecté aux dernières tendances du Smart Building en nous suivant sur

Linkedin

Inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre webinaire "Structurer un référentiel immobilier pour répondre au décret BACS et à sa stratégie globale d’efficacité énergétique"

X