Plan de sobriété énergétique Acte II : Les nouvelles mesures pour réduire durablement sa consommation d’énergie

Plan de sobriété énergétique

Le plan de sobriété énergétique a été lancé le 1er octobre 2022 pour impulser un changement radical des habitudes et des comportements de consommation énergétique au sein des sociétés et des collectivités mais aussi des conseils à appliquer en tant que citoyen.

Pour rappel, ce plan a été créé pour répondre aux difficultés d’approvisionnement du gaz russe sur le marché européen et de l’indisponibilité d’une partie du parc nucléaire français.

L’objectif : réduire de 10 % la consommation d’énergie d’octobre 2022 à la fin 2024.

Les nouvelles mesures du plan de sobriété énergétique

 

Ce plan comprend 14 mesures « phares » sur les bâtiments, les transports et le numérique, avec notamment une attention portée sur la climatisation, qui ne doit pas descendre en-dessous de 26°C. La sobriété énergétique est donc de mise même en été ! Il s’agit de prendre des habitudes durables sans pour autant fixer de nouvel objectif quantitatif par le gouvernement comme c’était le cas pour le premier plan de sobriété énergétique. Il s’agit avant tout de mesures incitatives ou de faire respecter la loi sur certaines dérives comme la fermeture des portes d’un commerce lorsqu’il est climatisé.

 

La continuité du dispositif Ecowatt

 

Dans la continuité des actions mises en place cet hiver, le dispositif Ecowatt perdure et ce, même en été. Ainsi, développé pour signaler les jours de tension sur le réseau électrique, il évoluera pour indiquer les périodes dans la journée où le mix énergétique décarboné peut répondre à la demande.

Le widget Ecowatt est disponible sur le logiciel de suivi énergétique d’Ubigreen

 

Des actions renforcées sur certains secteurs énergivores

 

Dans les transports, l’achat de véhicules plus écologiques est privilégié grâce au maintien du bonus-malus qui sera renforcé en 2024. De même que le covoiturage est incité (prime au covoiturage ou projets de voie réservée). Les acteurs du secteur du transport s’engagent aussi sur l’écoconduite concernant les trains et les avions.

Plusieurs mesures ciblent le numérique : refroidissement des data centers (passage de 21 à 23 °C si possible), amélioration des systèmes de refroidissement des serveurs ou encore prévoir la veille de certains équipements.

Les entreprises du CAC 40 devront également présenter des objectifs chiffrés d’économies d’énergie et faire en sorte que le télétravail soit synonyme de diminution des consommations. De nombreux défis seront lancés pour mobiliser tous les acteurs : économies d’énergie dans les bâtiments publics, concours « Baisse ta clim’ » dans le tertiaire, Actee Cube ville pour accompagner les collectivités), Cube Flex pour expérimenter l’effacement de consommation dans le tertiaire etc.

 

Comment atteindre les objectifs du plan de sobriété énergétique ?

 

La mise en place d’un logiciel de suivi énergétique (EMS) va permettre de collecter l’ensemble des données énergétiques multi-fluides (électricité, gaz, eau etc.) et multi-sites dans un même outil afin d’analyser et d’optimiser ses consommations sur l’ensemble de son patrimoine immobilier.

 

Zoom sur les fonctionnalités de la plateforme Ubigreen :

Fonctionnalités Ubigreen

En savoir plus sur le logiciel de gestion énergétique

 

Le plan d’action d’Ubigreen pour réduire ses consommations d’énergie en été

 

Adapter sa consommation d’énergie en fonction de l’utilisation des bureaux

 

1/ Mesurer l’occupation réelle de vos espaces grâce à notre gamme de capteurs Workspace pour analyser en profondeur la fréquentation de vos sites : accès bâtiments, étages, services, restaurants d’entreprise & espaces de convivialité

 

2/ Identifier les étages les moins occupés grâce à nos capteurs de flux Smart Flow (capteurs avec des données anonymisées dans le respect du RGPD)

 

3/ Fermer certaines zones ou étages en été lors des périodes de fortes chaleurs, sans se tromper !

Avec la crise énergétique, de plus en plus d’entreprises vont devoir optimiser le kWh par m2 réellement occupé pour diminuer les coûts énergétiques au maximum tout en garantissant le confort des collaborateurs.

Par exemple, il va s’agir de piloter le chauffage pour que ces derniers intègrent les bureaux confortablement le matin, mais pas de maintenir le chauffage en pleine nuit. La question se pose également pour la ventilation pour gérer les taux de CO2, pour la climatisation, l’éclairage etc.

Le logiciel Ubigreen Energy couplé à nos capteurs d’occupation va permettre cette approche au plus près de l’occupation réelle des immeubles.

Vous souhaitez échanger avec un expert Ubigreen ?

Restez connecté aux dernières tendances du Smart Building en nous suivant sur

Linkedin

Inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre webinaire "Structurer un référentiel immobilier pour répondre au décret BACS et à sa stratégie globale d’efficacité énergétique"

X