L’économie circulaire visant à  limiter le gaspillage des ressources et l’impact environnemental tout en augmentant l’efficacité des produits correspond pleinement aux valeurs sociétales d’Ubigreen dont la principale activité est de développer des solutions digitales permettant aux entreprises d’accélérer leur transition énergétique; 

 Le principe d’économie circulaire se base sur le constat que dans le monde d’aujourd’hui, les processus de production actuels n’auront pas d’avenir sans intégration de notions de circularité dans le cycle de vie des produits. 

Ubigreen développe des capteurs permettant de mesurer la consommation énergétique des bâtiments mais également les taux d’occupation des espaces de travail,  la qualité de l’air intérieur pour assurer un environnement sain aux employés. De la conception de nos capteurs jusqu’à leur production, nous avons  favorisé les circuits courts en faisant travailler les acteurs locaux

Le choix de privilégier l’économie circulaire, de ne pas faire fabriquer nos capteurs dans des pays où la main d’oeuvre est bon marché ( d’éviter la solution de facilité de faire tout fabriquer en Chine…)  nous a forcé à penser en amont la conception de ces capteurs afin d’éviter le maximum d’intervention manuelle lors de l’assemblage et de conserver ainsi des prix compétitifs;  Idem pour l’assemblage des composants de nos cartes électroniques; 

Par exemple, nous avons conçu et désigné les boîtiers des capteurs de façon à ce que tout soit intégré, de façon à ne pas avoir d’éléments  à visser ( évitant ainsi une intervention humaine) 

Travailler avec des acteurs locaux est certes plus coûteux que de faire fabriquer en Chine mais cela permet davantage d’agilité, de réactivité afin de faire évoluer le produit et pour le fiabiliser;  Réduire son empreinte carbone permet de gagner en agilité pendant les phases d’itérations;  

Egalement, une réflexion a été menée en interne pour augmenter la durée de vie de nos capteurs, permettant ainsi à nos clients de changer les piles moins souvent et surtout de diminuer le nombre de piles au lithium; 

Cela démontre qu’on peut à la fois développer des solutions digitales high tech liées au SmartBuilding et  faire travailler des acteurs locaux & optimiser la durée de vie de ses produits tout en restant compétitif.