Roxane_Gautier

Roxane Gautier, Expert Energie chez Ubigreen

Quelles sont les grandes étapes pour initier un projet d’efficacité énergétique ?

Les grandes étapes pour initier un tel projet sont :

1. Définir les engagements avec un expert et les objectifs de performance énergétique du client (% d’économies, niveau d’étiquette énergétique), ses critères financiers (budget, ROI), ses ressources humaines (responsable énergie)

2. Récolter et analyser les informations (factures, plans, rapports, DOE…)

3. Prioriser les actions d’amélioration en fonction des critères du client (faisabilité de mise en œuvre, rapidité, coût, ROI, contraintes d’exploitation…)

4. Planifier la mise en œuvre des actions (description technique, analyse financière, identification des ressources et planification de la mesure et de la vérification des résultats)

Avez-vous déjà mis en place ce type de projet chez vos clients ?

Il m’arrive assez souvent de mettre en place des projets d’efficacité énergétique chez des clients avec des problématiques et des profils d’entreprise très divers : des hôpitaux, des sites industriels, des bureaux tertiaires ou encore des collectivités territoriales. Ces patrimoines immobiliers peuvent être de différentes tailles suivant les projets engagés, allant d’un simple bâtiment à des parcs immobiliers entiers, pouvant aller jusqu’à 300 bâtiments, en France comme à l’étranger.

Quelles sont les barrières souvent rencontrées sur le terrain ?

Sur le terrain, je rencontre un certain nombre de difficultés comme le manque d’information et de visibilité sur les consommations par usage/équipement d’un bâtiment ou encore sur les systèmes installés et leur utilisation. Je constate également un manque de méthode et de procédure d’une manière générale pour organiser la mise en place d’une action ou pour mesurer et vérifier les économies générées.

Quels sont les acteurs à impliquer dans une telle démarche ?

Tout le monde doit être impliqué dans une telle démarche mais bien évidemment à différents niveaux. Le Directeur Général est impliqué au niveau des engagements de résultats et de la mise à disposition des ressources. Le service financier est aussi engagé au niveau de la rédaction des dossiers de financements. Concernant les équipes de gestion du patrimoine, de l’immobilier et de l’énergie, elles le sont également pour la partie gestion de projets. Quant aux équipes techniques, qui incluent les exploitants, elles sont engagées pour la mise en œuvre des actions. Tout comme les utilisateurs doivent être impliqués pour obtenir leur coopération et les équipes de communication pour les campagnes de sensibilisation des occupants. La communication aura quant à elle un rôle majeur dans un tel projet.

A quelles fins utiliser ce type de démarche ? (CPE, Bail vert, certifications…)

Un projet d’efficacité énergétique permet de répondre à différents objectifs comme d’augmenter les économies d’énergie, de documenter les transactions financières (dans le cadre de CPE ou du bail vert par exemple), de valoriser le financement d’un projet d’efficacité énergétique (transparence et crédibilité des analyses financières), d’améliorer la conception technique d’un projet et l’opération et maintenance d’un site (planification des activités M&V en amont et utilisation des retours d’expérience pour les futurs projets), de gérer les budgets d’énergies (évaluation et ajustements des prédictions des consommations d’énergie) et d’apporter de la valeur aux crédits de réduction des émissions (prise en compte des réductions des émissions pour chaque projet), d’appuyer l’évaluation de programmes multi-sites tel que ISO 50001 (extrapolation des économies générées sur les sites mesurés aux sites non mesurés) et d’accroître la compréhension du public (acceptation du management énergétique comme un outil d’intérêt public).

Inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre webinaire "Structurer un référentiel immobilier pour répondre au décret BACS et à sa stratégie globale d’efficacité énergétique"

X