Les Smart Grids, ou les réseaux électriques dits intelligents, apparaissent de plus en plus dans le paysage français de la transition énergétique car ils permettent de moderniser le système électrique en utilisant davantage de communication et d’innovations technologiques. Ces réseaux électriques intelligents permettent de gérer et d’anticiper les consommations électriques grâce à de multiples capteurs et à de nombreux points de contrôles commandés à distance. Ainsi, ces dernières innovations technologiques contribuent à faire des gains d’énergie importants et répondent aussi à des problématiques environnementales capitales.

Des enjeux forts pour les Smart Grids 

Aujourd’hui, les réseaux électriques intelligents répondent à 3 problématiques majeures :

1. L’augmentation de la consommation d’électricité en France et dans le monde : les innovations technologiques créent de plus en plus de nouveaux appareils connectés et nous voyons apparaître depuis quelques années, de nouveaux usages. Ainsi, le réseau électrique doit pouvoir supporter et transporter assez d’énergie pour répondre à ces nouveaux besoins. Les Smart Grids permettent ainsi de réduire les pertes d’énergie et d’optimiser les réglages adéquats afin de consommer intelligemment. Besoin d’un conseil en efficacité énergétique ?

2. Le développement de la production d’électricité à partir des EnR (éolien, photovoltaïque). Les énergies renouvelables, telles que l’éolien ou le photovoltaïque, bénéficieront de ses avancées technologiques, notamment, parce qu’ils produisent de l’électricité de manière irrégulière et que les Smart Grids pourront leur apporter une solution efficace en permettant un meilleur ajustement de la production et de la consommation d’électricité.

3. La réduction des émissions de CO2 pour honorer les engagements de la France. Le déploiement des Smart Grids apportera aussi une aide précieuse à la réduction des émissions de gaz à effet de serre : réduction de 2.2 Gt de CO2 par an d’ici 2050 à l’échelle mondiale.

Pour s’adapter à ces changements, les réseaux électriques doivent innover en favorisant une meilleure circulation de l’information et ce, du producteur au consommateur, en passant par les gestionnaires de réseaux et les fournisseurs d’énergie.

Une approche multi-énergies pour maîtriser efficacement sa dépense énergétique

Les Smart Grids sont aujourd’hui capables de gérer plusieurs sources d’énergie en prenant en compte plusieurs variables dans le temps (taux d’ensoleillement, vent, appel de puissance, prix de l’électricité, température, etc.)

D’un point de vue consommateur, comme en gaz et en électricité, les Smart Grids permettent de suivre la consommation de chaleur pour mieux maîtriser sa dépense énergétique grâce à des compteurs intelligents. La capacité à donner une facturation par tranche horaire permet aux clients de choisir la meilleure tarification mais aussi d’utiliser à bon escient les heures de consommation pour utiliser de manière efficace le réseau électrique.

Les réseaux intelligents en France

En France c’est ERDF qui continue son plan d’investissements dans le réseau de distribution, à hauteur de plus de 3 milliards d’euros par an et qui va installer plus de 30 millions de compteurs Linky. Ces financements vont contribuer à l’intégration d’un système de gestion intelligente au réseau basse tension. Au total, le déploiement des Smart Grids vont générer un marché prévisionnel autour de 50 milliards d’euros d’ici 2020.

Les Smart Grids : Un pari sur l’avenir

A court terme, nous remarquons actuellement que les réseaux électriques intelligents se développent un peu partout en France et à l’étranger. A long terme, les Smart Grids seront la clé de voûte de la politique énergétique française et mondiale.

Ils permettent d’ores et déjà d’intégrer davantage d’énergies renouvelables, de mieux piloter la consommation énergétique et de mieux coordonner les actions de tous les acteurs du secteur de l’énergie sur le système électrique à un coût maîtrisé. Ils représentent aussi un levier important pour la compétitivité de toute société, à la fois au niveau de la maîtrise de ses consommations énergétiques que dans les nouveaux relais de croissance économique.

Inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre webinaire "Structurer un référentiel immobilier pour répondre au décret BACS et à sa stratégie globale d’efficacité énergétique"

X